Jaco : The Galactic Patrolman

Malgré son grand âge Dragon ball fait toujours parler de lui. Que ce soit à travers les innombrables jeux vidéos qui lui sont dédiées ou à travers sa suite controversée qu’est Dragon Ball Super, la licence dispose aujourd’hui, à l’instar d’un super saiyen en plein éveil, d’une aura puissante. Mais laissons là toutes les diatribes pour  nous intéresser à quelque chose de différent. Car oui, nous allons voir autre chose. Aujourd’hui, je vous propose un voyage dans le temps afin de remonter aux origines de cette série mythique qu’est Dragon Ball. Cher lecteurs, bienvenue dans le de Jaco le patrouilleur Galactique.

Patrouillant tranquillement à travers l’espace en direction de notre chère planète bleue, Jaco, le patrouilleur intergalactique, plus occupé à regarder une série qu’à diriger son vaisseau, heurte la lune et endommage ce dernier.  Obligé d’effectuer un atterrissage d’urgence, il finit par s’échouer sur notre bonne vieille terre encore inconsciente des dangers venus de l’espace (vous savez là où personne ne vous entends crier).

Débarqué sur une petite île perdue, il est recueilli par un vieil homme plutôt misanthrope du nom d’Omori.  Perdu au milieu de nul part et sans vaisseau, notre cher extra-terrestre devra donc tout faire pour mener sa mission à bien et rentrer chez lui. Cela risque donc d’être coton, mais nul question de se laisser abattre, car Jaco à une mission des plus importantes, celle d’ exterminer un menace extra-terrestre voulant envahir et détruire la terre. Voici une mission que seul une super Elite de la patrouille galactique peut accomplir, enfin du moins c’est ce qu’il prétend…

Jaco-the-galactic-patrolman 04

Cette œuvre s’encre donc dans l’univers phare de Toriyama, celui de Dragon Ball. Les événements relatés ici se situent d’ailleurs avant l’arrivée de Son Gokû sur terre. Il s’agit donc d’une préquelle.

Le ton et les personnages sont dans le pur style de Toriyama. Ils sont à la fois burlesques et impactants, à la fois respectueux et risibles. Cet habitude de jouer sur ces deux niveaux de comportements est une marque habituelle de l’auteur et fonctionne ici diablement bien.  On se retrouve à rire de situations qui peuvent être pourtant graves, et ce, pour notre plus grand plaisir. Une fresque sympathique donc, qui fait passer les risques de dévastation de la terre pour une affaire comique et bénigne. Un vrai plaisir.

Le personnage deJaco est bien sur l’exemple parfait des personnages crées par l’auteur. Il occupe une place importante malgré une certaine désinvolture et un côté un peu looser. Il ne prend que peu son travail au sérieux, préférant profiter de sa situation pour se battre et montrer son importance.

Les autres personnages ne sont d’ailleurs pas en reste, et disposent tous d’un trait de caractère bien spécifique. On y découvrira d’ailleurs Tights, la sœur aînée de Bulma qui, à l’instar de sa cadette, n’aura pas sa langue dans sa poche. Dotée d’un esprit fort têtu, elle est aussi empathique et viendra se lier d’amitié aussi bien avec Jaco qu’avec Omori. Cette dernière tient bien sur une place importante dans l’histoire, mais je me garderai de vous en révéler davantage, préférant vous laisser découvrir tout ceci par vous-même.

L’édition en elle-même se veut très propre, assez semblable au travail accompli par Glénat pour la Perfect edition de Dragon Ball. L’impression est d’excellente qualité et fait parfaitement honneur au trait de l’auteur. Les différentes nuances de couleurs sont efficaces et collent parfaitement à l’ambiance. Une vraie réussite qui nous prouve que Toriyama maitrise toujours aussi bien ce trait si caractéristique qui à fait sa notoriété.

Mais cette œuvre possède également une autre importance.  En effet, sans que grand monde ne l’attende vraiment, Jaco va venir redéfinir quelque chose de primordial à Dragon Ball, je veux bien sur parler des origines de Son Gokû.   En effet, l’auteur nous pond ici un chapitre spécial qui vient retracer le départ de notre héros favori. Ce dernier, nous ramène donc sur la Planète Vegeta avant sa destruction, et va nous présenter un personnage encore inconnu, et qui n’est autre que Gine la mère de Son Gokû.

Bien loin de ce qu’avait pu nous livrer le TV spécial retraçant l’histoire de Bardock, le père de notre héros, ce petit chapitre apporte une version bien différente de ce que nous avons connu et vient complètement redéfinir l’histoire originale. Et bien que cohérent avec le reste de l’œuvre, il ne s’avère pas moins perturbant pour tous ceux qui connaissent Dragon Ball depuis de nombreuses années.

Jaco 01

Et n’y allons pas avec le dos de la cuillère, ce chapitre à fait couler beaucoup d’encre dans la communauté de fan intégristes de la série. Cependant, je pense qu’il ne faut pas forcément prendre tout ceci avec trop de sérieux. Ce chapitre se veut en effet assez léger. Il aura d’ailleurs l’avantage d’apporter des pistes intéressantes et représente une réelle alternative à tout ce qui s’est fait en animation sur les origines de notre héros favori.

Jaco The Galactic Patrolman, à l’instar de son héros, est donc une œuvre  qui se veut un peu légère, mais fascinante. Les fans apprécieront la découverte d’un univers que nous connaissons peu, celui de la terre avant l’arrivée de nos héros. Les autres y découvriront une histoire un peu légère, mais diablement intéressante et prenante sur bien des points.

Akira Toriyama nous signe donc ici une histoire originale, un peu burlesque, mais aussi captivante. Il nous prouve une fois encore qu’il est capable d’étendre son univers en lui apportant des idées fraîches et nouvelles.

Bien qu’assez singulier, je ne peux que vous conseiller de vous pencher sur cet album. Certes différent de ce que nous connaissons aujourd’hui avec la licence, il n’en reste pas moins une œuvre de qualité qui mérite d’être lue.

 

Bonne lecture à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s